Maison de Ventes aux Enchères - 22, rue Drouot - 75009 Paris - France - T. +33 (0)1 42 46 96 95 - F. +33 (0)1 45 23 16 32 - contact@ogerblanchet.fr
  • United-Kingdom

LA FAYETTE Marie-Joseph-Paul-Yves Roch Gilbert Motier, marquis de.

Lot 6
1 300 - 1 600 €
Résultat: 1 300 €

LA FAYETTE Marie-Joseph-Paul-Yves Roch Gilbert Motier, marquis de.

Ensemble de 1 lettre autographe signée et 3 lettres signées dont une avec important ajout autographe. Paris, 14 février au 26 février 1819 ; 11 pages 1/2 in-4°. - 14 février 1819. " Mes collègues m'ont dit que vous vous plaigniés de mon silence et je vous en fais des excuses [...] J'avoue pourtant que j'ai tort, mais quoique nous ne fassions pas grand chose, mon tems est pris par la chambre, les bureaux, les réunions, les correspondances [...]. Les journaux vous ont appris la démarche que j'ai faite pour la convocation des collèges électoraux et l'explication qui s'en est suivie.[...] La pétition de la Sarthe n'a pas encore été rapportée à la chambre. " - 17 février 1819. Il a rencontré le préfet de la Sarthe chez ses amis Broglie. " Nous lui avons dit, ce me semble, tout ce qui pouvait le mettre en garde contre les dangers que ses prédécesseurs n'ont pas traités. Et chaque article de votre lettre a été sans vous citer, l'objet d'une explication franche. [...] On m'a dit hier au soir que M. Rousseau de la Cour de Cassation était parti pour présider le collège. Je m'en assurerai ce matin. " - 23 février 1819. " Aujourd'hui, voici une autre affaire : le parti des privilèges a tout à coup recommencer l'attaque dans laquelle il avait échoué au commencement de la session. Vous en aurez jugé par la motion deM. Barthelemy dont le parti a maîtrisé la faiblesse pour en faire son instrument. Votre ami, Benjamin Constant vous envoye sûrement son excellent écrit à ce sujet. " - 26 février 1819. " Nous sommes dans un état de crise:la tentative importée d'Aix-La-Chapelle après les dernières élections et particulièrement après celles de la Sarthe paraissait échouée sans retour. Il y avait même trop de calme. L'ultracisme faisait le mort. Le Centre de la Chambre était flottant. Les nouveaux ministériels n'étaient pas d'accord su le degré de libéralité qu'il fallait adopter. Les ministres, qui n'avaient rien trouvé de prêt, tenaient une conduite incertaine et même avec de la bonne volonté, se trouvaient arrêtés par les ménagements du favoritisme et par une force d'inertie dont vous ne doutez pas. "
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue