Maison de Ventes aux Enchères - 22, rue Drouot - 75009 Paris - France - T. +33 (0)1 42 46 96 95 - F. +33 (0)1 45 23 16 32 - contact@ogerblanchet.fr
  • United-Kingdom

LA FAYETTE Marie-Joseph-Paul-Yves Roch Gilbert Motier, marquis de.

Lot 5
1 200 - 1 500 €
Résultat: 1 300 €

LA FAYETTE Marie-Joseph-Paul-Yves Roch Gilbert Motier, marquis de.

Ensemble de 4 lettres signées. Paris, 28 au 13 février 1819 ; 7 pages 1/2 in-4°. - 28 janvier 1819 : " M. Hardouin vous écrit aujourd'hui relativement à l'affaire des Communes. Je ne ferai partir ma lettre que demain pour vous rendre compte de notre diner avec M Pepin de Belle Isle ". Il évoque une lettre deM. JulliotMorandierre qui semble être une demande pécuniaire, il suggère " de lui offrir une vingtaine de francs, je vous prierai s d'avoir la bonté de vous en charger ". Il reçoit des marques de confiance sarthoises dont l'une d'une " demoiselle qui souhaite arranger des affaires de famille et qui a pensé que je pouvais lui être d'une quelconque utilité ". Il le remercie ensuite " d'avoir bien voulu penser que l'Impression d'une phrase de ma lettre pouvait être de quelqu'utilité en faisant connaître à nos commettants l'union de la députation et les sentiments d'un député que les Sarthois ont bien voulu relever après sa chute dans un autre département. " Il évoque ensuite le dîner avec le préfet, M. Pépin de Belle-Isle : " Nous lui avons parlé en particulier des intérêts du département et d'une partie de ce que notre lettre contient ", etc. - 4 février 1819. [avec 2 lignes autographes]. " Vous aurez vu par les papiers d'hier [...] et par le rapport Saulnier, député indépendant, que le ministre ne peut plus différer la convocation de notre collègue. La pétition n'a pas encore été renvoyée au bureau. [...] Dans le cas ou le ministre retarderait encore, la députation de la Sarthe partirait de cette pétition pour se plaindre de ces lenteurs inexcusables. J'ai passé hier chez M. Legraverand ; il attend les papiers demandés pour notre affaire des Communes dont il s'occupera avec beaucoup de zèle. Il a du partir ce matin une lettre pour la préfecture du Mans afin de demander la proposition relative à la perception de Frenay. M. Bonvoux doit être indiqué dans cette lettre comme ayant le voeu de la députation. " - 9 février 1919. " Je reprends avec vous [...] la conversation tachygraphique dont vous voulez bien vous contenter. J'ai vu notre pétition à la secrétairie de la commission ; elle est fort bien, mais n'a pas encore eu de rapport. Cependant le temps s'écoule. J'ai pris le parti de déposer sur le bureau hier, une proposition tendant à présenter au Roi une adresse pour l'immédiate convocation des collèges dont ladéput ation est incomplette. Il faut, d'après le règlement, qu'elle dorme sur le bureau jusqu'à la première séance, c'est à dire vendredi, alors je la lirai, et puis il faut trois jours avant de la développer ; mais en attendant j'espère que le gouvernement prendra le parti de convoquer. Notre session sera longue ; c'est un motif de plus pour se presser parce que le 4e député aurait le temps d'y siéger ". - 13 février 1919. " Lapét ition de laS arthe pour lac onvocation des Collèges électoraux, n'a pas encore été rapportée, c'estM. Benoit qui en est chargé par la commission. On dit qu'elle viendra lundi. [...] L'interpellation faite aux ministres et leur réponse ont convaincu la chambre que les collèges allaient se réunir. Je m'attendais à trouver ce matin l'ordonnance dans le Moniteur. [...] Vous avez vu que le gouvernement s'occupait d'un projet de gardes nationales. J'ai lieu de croire que le rétablissement des principes de 91 trouvera de l'oppositions dans quelques uns des ministres ; d'autres de leurs collègues sont plus favorables à cette idée. [...] Il est une autre pétition que je voudrais voir arriver : il s'agirait de demander le rapport des listes de proscription, de bannissement, et de la loi inconstitutionnelle de 1815. Je sais que dans plusieurs départemens on se dispose à nous donner cet appui pour la proposition que nous ferons à cet égard ".
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue